Au service de la personne en situation de handicap mental et de sa famille

Autisme : Les bases des prises en charge supportées par lʼadapei31au sein de lʼagapei

Version imprimableEnvoyer à un amiPdf
L’ensemble de ces unités propose un accompagnement s’inscrivant dans un projet personnalisé, concerté, après évaluation des difficultés, des compétences et des intérêts de la personne autiste.
Ce projet définit des objectifs à court, moyen et long terme, comportant une bonne probabilité de réussite compte tenu de ce que la personne est prête à apprendre dans l’immédiat, après évaluation du niveau de développement atteint, des acquisitions déjà réalisées et des particularités de fonctionnement de chacun et après concertation avec parents et professionnels sur les priorités.
Ces objectifs doivent être réalistes, véritablement ajustés au niveau développemental. Le projet est établi pour un an, évalué régulièrement en cours d’année et renouvelé l’année suivante.
Le fil conducteur de nos interventions peut se décliner comme suit:
> Réduire au maximum les déficiences et les déficits, 
> Faire acquérir des compétences et améliorer celles existantes, 
> Adapter l’environnement aux particularités des personnes.
Pour favoriser les apprentissages, les programmes font référence à l’approche TEACCH (Treatment and Education of Autistic and related Communication Handicaped Children - Traitement et éducation des enfants autistes ou souffrant de handicaps de communication apparentés): il s’agit d’une prise en charge éducative faisant appel à des bases cognitivistes et visant à développer les compétences de la personne autiste et à lui fournir des stratégies de compensation.
Les parents collaborent avec les professionnels pour élaborer un projet individualisé d’éducation spéciale.
 
Les grands principes de base de l’approche éducative des personnes autistes dans le programme TEACCH sont les suivants:
> Les personnes autistes sont capables d’apprendre et leur adaptation au monde environnant est grandement améliorée par une éducation spécialisée.
> Les traitements et les programmes éducatifs sont basés sur un diagnostic et des évaluations fonctionnelles.
> Il est fait appel aux proches dans l’entourage immédiat de la personne en vue d’une collaboration entre professionnels et parents.
> Les apprentissages ont comme but essentiel l’amélioration des compétences avec comme priorité celles qui peuvent être améliorées immédiatement, celles que l’on appelle les compétences émergentes.
> Les domaines prioritaires d’intervention sont l’adaptation sociale et la communication.
> Lorsque les déficits de la personne autiste empêchent l’acquisition de nouvelles compétences, il faut modifier l’environnement afin de l’accommoder au déficit.
 
Les moyens utilisés sont ceux de l’éducation structurée:
> Mise en place d’un moyen de communication accessible à la personne,
> Emploi du temps visualisé par un tableau, expliqué et visualisé quotidiennement à l’enfant,
> Activités découpées en séquences plus simples, illustrées par des aides visuelles,
> Claire visualisation du début et de la fin de l’activité,
> Se déroulant dans un cadre structuré, dans des locaux adaptés, identifiables, repérables et pauvres en stimulations,
> Va et vient entre situations d’apprentissage très structurées et situations naturelles et variées: la généralisation étant le but ultime des compétences acquises.
 
 Nos interventions font également appel :
> Aux systèmes de suppléances au langage parlé tel le PECS «Système de communication par échange d’image » :
C’est un système qui permet de suppléer ou d’augmenter la communication en développant un langage fonctionnel par l’utilisation d’images ou de logos chez des personnes présentant une absence totale ou un déficit important de langage.
> A la thérapie d’échange et de développement :
Il s’agit d’un soin individuel au cours duquel le thérapeute spécialisé sollicite et accompagne l’enfant dans différents jeux.
Elle vise à améliorer les capacités à communiquer, échanger avec autrui, être attentif, imiter et à s’adapter à l’environnement.
> Aux thérapies à visées comportementales et cognitivistes (ABA) :
Les thérapies comportementales et cognitivistes mettent l’accent sur l’utilisation d’une méthodologie expérimentale afin de comprendre et de modifier les troubles psychologiques.
Elles font référence aux modèles issus des théories de l’apprentissage et aux modèles cognitifs fondés sur l’étude du traitement de l’information. La prise en charge d’une personne avec autisme en thérapie comportementale et cognitiviste tient compte des aspects particuliers des personnes autistes.
On peut ainsi travailler sur les troubles du comportement, sur les habiletés sociales ou la gestion des émotions.
Ces diverses interventions sont utilisées comme des outils relevant d’une approche globale et visant à répondre aux besoins multidimensionnels de la personne.